Une autre façon de manifester c’est de célébrer! | Awareness University

Une autre façon de manifester c’est de célébrer!

Les manifestations contre les mesures sanitaires liberticides sont importantes et utiles si on les fait évoluer sur d’autres formes.

L’opposition collective a besoin d’ être vue aux yeux du monde!

Nous aussi nous avons besoin de voir qu’on est nombreux, de nous rencontrer pour créer des liens et laisser émerger des projets alternatifs aux mesures sanitaires. Surtout nous ouvrir a créer de nouvelles formes de vivre ensemble plus respectueuses envers notre dignité, notre individualité et notre interdépendance.

Certains d’entre vous savent que je soutiens l’évolution des manifestations pour un mode festif – carnaval.

C’est ma vision « solution » de l’évolution des manifestations contre les mesures sanitaires, pour sortir des terrains de déchargement émotionnel, … guerre, … lutte et combats et passer vers d’autres terrains d’opposition plus constructifs et engagés.

Notre position, la vibration de nos émotions, l’intention de nos paroles, nos actions, les noms que nous citons, la direction que nous montrons… sont créatrices et il faut en prendre conscience et la responsabilité. 

L’optique de la festivité pour les manifestations est évolutive pour s’ouvrir et vivre d’autres espaces de liberté, l’ intégrer et l’exprimer pendant les manifs.

Il faut dire NON aux mesures sanitaires infondés, c’est important, c’est une partie de la liberté, mais il est temps de dire OUI aussi. Les OuiS pour moi ne peuvent pas être autres que ceux : du bons sens, du lien, de la liberté intérieure, celui de l’honneur au Vivant et le OUI à la Vie en la célébrant.

Utilisons la colère, la peur, l’incertitude, … de toute l’injustice, de la discrimination et le dénigrement que le gouvernement nous impose, pour les tourner à notre avantage, en illustrant et incarnant des symboles : de liberté, du vivant, de la santé et de la joie.

Il est important à mes yeux que ça soit participatif et créatif pour tout le monde. Que chacun apporte sa graine de liberté en faisant quelque chose de beau constructif et inspirant ensemble – une manif parade festive.

Je n’encourage pas forcement les masques carnaval qui cachent le visage. Si quelqu’un a trop envie… pourquoi pas. Mon message n’est pas de se cacher derrière des masques, mais révéler des aspects créatifs de nous pour incarner la liberté. 

Mon invitation, c’est que chacun Illustre par un costume , une pancarte… des symboles importants à ses yeux de liberté, de joie et de santé. Mais aussi, des idées constructrices, des actions, des messages d’espoir, des solutions santé … Incarner sa liberté, sa vitalité, sa joie et célébrer la vie en gratitude de ce que nous saisons comme opportunité dans cette crise – c’est cela mon raisonnement pour l’évolution des manifestations contre les mesures sanitaires.

Je sais que c’est difficile de concevoir la célébration quand il y a autant de mensonges, de censure, d’injustice et de discrimination… L’énergie est très tendue en ce moment avant les votations…

En même temps, c’est une solution évolutive très impactante à mes yeux. Par le nombre, si nous sommes des milliers, l’opposition est visible. Si nous nous plaçons sur d’autres terrains que ceux du déchargement émotionnel, de la révolte… même si elles sont ultra légitimes, une manif en forme de parade carnaval, c’est quelque chose de beau et inspirant.

La colère on peut la décharger dans la forêt, casser des assiettes, travailler avec un thérapeute… mais ce n’est plus utile de la ressasser et de se nourrir d’elle en public car c’est sans fin… C’est en plus un peu contreproductif pour avancer et créer d’autres projets alternatifs et d’autre formes de vivre ensemble.

L’injustice on le vit car on n’accepte pas que l’adversaire ne veut pas changer d’avis et de direction (transhumanisme), tout comme nous, nous ne voulons pas changer d’avis et de direction (oui à la vie). La communication pour l’instant est impossible et nos messages sont inaudibles pour le gouvernement.

Je pense que le jour où nous allons démontrer qu’on n’a pas besoin d’eux, qu’on est heureux, qu’on est arrivé à être plus autonomes, qu’on s’est développé, qu’on est plus heureux…. la communication va de nouveaux se rétablir et on sera de nouveau réunis. C’est ce que je pense profondément.

Incarner la liberté par un beau costume créatif carnavalesque, chanter la liberté, danser la liberté, se prononcer pour un discours visionnaire qui donne de l’espoir … Tous cela incarne quelque chose de beau, d’inspirant et symbolique à la santé, à la liberté et à l’espoir.

Cette dynamique de manifestations non seulement nous fait vivre des moments forts de liberté (Non /Oui), des moments inoubliables de joie et de lien constructif avec les autres, mais en plus, ça préserve notre dignité en ne rentrant pas dans une opposition marionnettiste réactionnelle de ce que le gouvernement décide. Mais une opposition par les choix que nous faisons.

Il est temps de choisir de dire oui à la vie dans tout le sens du terme…, de le vivre dans nos cellules et de le manifester (incarner) aux futures manifs.

Commençons par la célébration qui est le plus simple et naturelle (en principe), tout le monde sait célébrer…(?). Chacun célébrer à sa manière aussi… Quelqu’un s’habille en un costume d’un roi car c’est son kiffe d’incarner cela, quelqu’un s’habille en légume ou un costume de légumes pour symboliser sa ferme bio locale…. L’important c’est d’incarner sa liberté et de célébrer, se sont aussi des clefs pour une vie « heureuse » – apprendre à se sentir libre en toute circonstances et avoir un esprit célébrant peu importe les épreuves qu’on traverse.

Selon moi, les vrais rôles des manifestations d’aujourd’hui contre les mesures sanitaires sont : 

  1. D`attirer l’attention pour être vu et montrer au monde qu’on est nombreux à ne pas être d’accord avec les décisions liberticides du gouvernement. 
  2. De nous rencontrer entre nous, vibrer positivement ensemble, créer des liens, laisser émerger des projets et solutions pour un futur plus respectueux de la vie et de l’évolution individuelle. 
  3. Dire OUI à la Vie en gratitude envers elle en la célébrant, incarner la joie de vivre et montrer qui nous sommes véritablement : des êtres dignes, libres, créatifs et autonomes. Autonomes mais interdépendants. 

Aurika Ursu

Coach, thérapeute et formatrice

Spécialiste en développement de l’identité et du leadership

Genève le, 27 octobre 2021